Lead-analytics

Alter Way s’apprête à rejoindre Smile | Open Source
Lost Password?

A password will be emailed to you. You will be able to change your password and other profile details once you have logged in.

Alter Way s’apprête à rejoindre Smile

Après 6 années fructueuses de croissance au sein du groupe Econocom, Alter Way, acteur emblématique de l'open source en France spécialiste notamment du conseil, des services managés et de l’hébergement de plateformes digitales autour du cloud, s'apprête à rejoindre Smile, leader européen du digital et de l'open source. En cédant à Smile 100% de sa participation majoritaire dans Alter Way, Econocom favorise la consolidation positive du marché de l'open source et reste un partenaire commercial de premier plan d’Alter Way.

Ce rapprochement permet de renforcer le positionnement et l’ambition de Smile sur les services d’infrastructures et de cloud. La marque Alter Way devient dans ce nouveau projet le fer de lance de l’offre infrastructure et cloud du groupe, pour répondre aux enjeux d’un marché en forte croissance et mutation. Les services applicatifs de Alter Way, quant à eux, viennent renforcer les offres digitales du groupe Smile. Le rapprochement bénéficie du soutien actif des actionnaires du groupe Smile : Keensight Capital, l'une des équipes de référence dans le Growth Buyout[1] en Europe, et Eurazeo à travers son équipe Small-Mid Buyout.

Dans un marché en forte croissance, notamment sur les secteurs dynamiques et en constante mutation du cloud et de l'open source[2], cette opération vise à mieux accompagner les grands clients et les partenaires avec des offres de DevOps et de services managés fortement créatrices de valeur.

Cette démarche de rapprochement s'inscrit dans la suite logique du plan stratégique Open Arrow de Smile, visant notamment à dynamiser l'offre d'infrastructure de Smile, qui existe depuis 2014 au travers de son activité services managés et cloud. Alter Way s'était résolument projetée pour sa part depuis 2020 via son projet Chrysalide dans l'accélération de ses offres autour de l'infogérance, de l'hébergement et de son offre de conseil "move-to-cloud".

Le groupe Smile, dirigé par Marc Palazon, s'est orienté depuis quelques années vers une stratégie de marque avec les acquisitions de Neopixl, UX-Republic et SensioLabs, permettant de capitaliser en compétences et notoriété sur des segments d'expertise très ciblés.

Alter Way devient ainsi une nouvelle marque du groupe et rassemblera sous sa bannière la totalité des offres et des équipes (Alter Way et Smile) infrastructure du groupe, c'est-à-dire les services managés, conseils DevOps et Cloud. Cela représente plus de 20% du chiffre d'affaires du groupe et permet d'atteindre une taille critique sur le marché. Ce nouvel ensemble sera piloté par Véronique Torner. Les services applicatifs d’Alter Way renforcent pour leur part les activités digitales du groupe.

Enfin, ce rapprochement va permettre au groupe Smile d'accélérer dans sa stratégie liée au numérique responsable en s'appuyant sur l'expertise de sa nouvelle marque Alter Way. Convaincu des bienfaits d’une telle stratégie, Smile prévoit de renforcer cet axe de création de valeur en confiant la responsabilité de la politique numérique responsable du groupe à Véronique Torner, très engagée sur ces sujets au sein de Numeum avec, notamment, le programme Planet Tech Care.

Le groupe va continuer à s'appuyer sur les ADN open source et innovation des deux entreprises, avec l'aide de Philippe Montargès, dans l'animation des écosystèmes open source, innovation et cloud. Ce rapprochement fait écho aux dernières annonces des pouvoirs publics, notamment l'annonce d’un plan de renforcement de l’open source dans les administrations française (annoncé récemment par la Ministre de la Transformation et de la Fonction Publique, Amélie de Montchalin) et l’ouverture en novembre 2021 du code source de France Connect. Il s'inscrit pleinement dans les tendances de fond relevées par l'Union Européenne avec la récente publication le 6 septembre 2021 d'une étude sur l’impact des logiciels libres (OSS, Open Source Software) et du matériel libre (OSH, Open Source Hardware) sur l’économie européenne.

[1] Growth Buyout: investissement dans des sociétés non cotées de croissance rentables, en minoritaire ou en majoritaire avec ou sans effet de levier, avec une approche flexible adaptée aux besoins de chaque entrepreneur, pour financer des projets de croissance organique, des stratégies d’acquisitions ou pour donner de la liquidité aux actionnaires historiques.

[2] En 2020, selon IDC, les dépenses mondiales dans le cloud ont ainsi augmenté de 24%, et pour l'open source un marché national représentant près de 6 milliards d’euros d'après l'étude Teknology/ Cnll,Systematic,Syntec 2019


Partager cet article




Sur le même sujet...

Aucun Commentaire